Sexualité

Mesures de prévention et de réduction des risques en milieu festif en relation avec la sexualité (certaines prestations sont facturées).

Ressources

Des intervenant.e.s formé.e.s au dialogue autour des questions liées à la sexualité, ont pour mission de sensibiliser le public et les jeunes en particulier aux risques tels que les infections sexuellement transmissibles, le VIH, les grossesses non désirées, ou encore autour de la notion de consentement et de leur proposer des manières de réduire ces risques. La prévention s’inscrit dans un contexte de non-jugement et de tolérance et œuvre pour des milieux festifs respectant les diversités. 

Vous trouverez ci-dessous des informations concernant la notion du consentement ainsi que la question du genre.

SUR LA NOTION DU CONSENTEMENT

Ceci favorise le consentement : lorsque la personne demande...

  • est-ce que tu es d'accord,... est-ce que cela te plairait si...
  • est-ce que cela te dirait d'essayer...
  • c'est ok pour toi si... ça te dit que...
  • de quoi aurais-tu envie maintenant... ok, je t'écoute.

Ceci n'est pas le consentement : quand la personne...

  • dit non, hésite, ne veut plus,
  • est forcée, manipulée,
  • dort, est dans un état second, ou inconsciente,
  • est habillée sexy, a posté ou envoyé des nudes.

Sans consentement, pas de sexe. Le respect, ça c'est sexy.

  • On a le droit de changer d'avis à n'importe quel moment, et de stopper n'importe quel acte sexuel sans qu'on nous le reproche !
  • Pas "ok pour te faire plaisir", pas "ok parce que tu insistes". Non, c'est non.
  • Apprenons tou.te.s à dire et écouter nos envies.

Le consentement est un principe qui se négocie dans l'ici et maintenant car les relations sont dynamiques, parfois ambivalentes. Ce qui est ok à un moment donné ne l'est pas forcément à un autre. Consentir c'est donner son accord, libre et si possible éclairé.

La confiance est une relation. Celui qui fait confiance prend le risque de se mettre en situation de vulnérabilité par rapport à l'autre. Celui qui reçoit la confiance est dépositaire de quelque chose de précieux (secret, vie, ...), cela implique une responsabilité de sa part. En cas de prise de risque avec une personne que l'on ne connaît pas ou peu, il est important d'avoir des gardes-fous (se protéger, dire à un proche où on va et avec qui, ...).

L'écoute de soi, de nos ressentis nous permet de rester connecté avec nos besoins. Cela nous permet également de mieux comprendre les ressentis des autres et de partager, dans le respect, nos émotions, nos doutes et nos désirs.

Le plaisir ou la jouissance c'est le bonheur de lâcher prise, de se sentir vivant, relié.

LE GENRE EN QUESTION

Le concept de genre a émergé : « … pour saisir les processus d’apprentissage des rôles sociaux de même que la construction sociale de ce qui est considéré comme masculin ou féminin dans une société donnée. » C. Dayer, Sous les pavés, le genre,  Ed. de l’Aube, 2017, p 46

Le sexe ne se résume pas à l’apparence des organes génitaux, il est constitué de plusieurs niveaux, dont la plupart ne sont pas visibles sur le corps nu (les organes génitaux internes, les ovaires ou les testicules), les hormones sexuelles, les chromosomes ou encore les gènes. Dans la population humaine, chacun de ces éléments comporte plus de deux variantes. Une vision binaire (femelle/mâle) est donc réductrice et dépassée.

Certes, l’humain est une espèce animale qui se reproduit de façon sexuée, via la rencontre de deux cellules sexuelles différentes: un ovule et un spermatozoïde. Mais être un garçon ou une fille est surtout intimement lié à la manière de ressentir son genre (identité de genre) et de l’exprimer, par la gestuelle ou l’habillement (expression de genre).

L’identité de genre est souvent en accord avec le sexe légal assigné à la naissance, mais pas toujours. Il y a donc d’infinies manières, personnelles et collectives, de se ressentir fille ou garçon, ou tantôt l’un ou tantôt l’autre, ou aucun des deux. C’est pour cela qu’aujourd’hui on parle du continuum des sexes et du genre.

Sans oublier les orientations sexuelles et affectives, qui peuvent varier entre les individus et au cours de la vie. 

Source : introduction de la Brochure Sexesss éditée par le Bioscope de l’Université de Genève en collaboration avec la RTS Découverte, 2018, p 1

La licorne du genre TSER (Trans Student Educational Resources) 
http://transstudent.org/what-we-do/graphics/gender-unicorn/
Fais-ta licorne de genre : https://vogay.ch/fais-ta-licorne-de-genre/


Liens utiles :

Au niveau cantonal

Au niveau régional